Comment dépasser ma peur de l'intimité?
Stratégie de rencontres

Comment dépasser ma peur de l’intimité ?

Comment dépasser ma peur de l'intimité?
               Art by Tina Maria Elena

Es-tu constamment attirée par des hommes qui ne te veulent pas ? Peut-être que Le désir naturel de te partager avec un homme à travers tes sentiments, tes pensées, tes besoins et tes envies semble impossible à satisfaire ? Ces besoins, pourtant légitimes, sont pour toi une source de confusion. Tu as terriblement envie d’être aimée mais tu n’arrives pas à t’engager, parce que tu as à la fois peur de te perdre dans la relation et peur d’être abandonnée.

En fait, tu as peur de l’intimité.

Et cette peur est peut-être la manifestation de ta dépendance affective.

Qu’est-ce que la dépendance affective (DA) ?

Si tu réponds oui à plusieurs de ces questions, alors il se peut que tu fasses l’expérience de la dépendance affective.

  1. Tu as des difficultés à reconnaître et nommer tes propres besoins.
  2. En apparence, tu parais comme pouvoir tout faire. Tu donnes l’impression d’avoir peu de besoins et si tu en as, tu les remplis toi-même.
  3. Tu penses que ta valeur en tant que femme est déterminée par ce que tu peux faire pour les hommes, au lieu de simplement qui tu es.
  4. Quand il s’agit de recevoir, tu ne te sens jamais à la hauteur, tu ne te sens jamais assez.
  5. Tu papillonnes d’une relation à une autre, ou au contraire, tu te sens bloquée et n’arrive pas à rentrer dans une relation.
  6. Tu as des difficultés à t’engager dans une relation avec un homme ou au contraire, tu t’engages trop vite.
  7. Tu es souvent sur la défensive avec les hommes en général. Tu ressens à la fois de l’appréciation et du ressentiment pour eux. Tu te sens coupable de ne jamais être comme il le faut avec eux, et cette culpabilité se transforme en colère.
  8. Tu as des difficultés avec ton propre sens de la féminité. Tu n’as pas d’idée quant à ton rôle et ta place en tant que femme dans une relation. Tu te sens confuse et coupable quand tu essayes de te mettre en couple.
  9. Tu te réfugies dans une ou plusieurs addictions: sexe, shopping, alcool, jeu, relations fantaisies, travail etc…

La dépendance affective (DA) prend racines dans l’enfance

Une personne qui est dépendante affective a appris très tôt dans son enfance que la seule façon pour elle d’être aimée était de satisfaire les besoins des autres. En conséquence, elle n’a jamais eu l’opportunité de se découvrir et connaître ses propres besoins. Naturellement, cette privation a engendré des sentiments de :

  • Culpabilité de n’en faire jamais assez pour les autres,
  • Honte de ne pas être assez pour recevoir,
  • Colère d’avoir ses propres besoins non satisfaits.

Le problème intervient quand, au lieu d’être acceptés et libérés, ces sentiments sont niés et enterrés sous une montagne d’illusions.

Que se passe-t-il quand on nie nos émotions négatives ?

Etant donné que nos émotions ne peuvent pas être supprimées, elles finissent par trouver leur chemin à travers notre personnalité et les défenses qu’on met en place dans nos relations.

La façon qu’a notre inconscient de nous apaiser est de recréer à travers nos relations amoureuses les situations de notre enfance, pour pouvoir les corriger et avoir enfin nos besoins satisfaits.

La personne en DA a été émotionnellement séduite et abandonnée quand elle était enfant. Elle recrée donc inconsciemment ce schéma en séduisant et abandonnant le sexe opposé. De cette façon, elle a l’impression de se libérer, de reprendre le pouvoir qui lui a été enlevé et enfin de poser ses limites. S’en suit un grand sentiment de culpabilité et d’obligation envers l’autre.

La femme en DA à une vision idéaliste et utopique de ce qu’est une relation et ce qu’elle peut lui apporter. Derrière sa recherche du partenaire parfait se cache son déchirement entre l’envie désespérante et la peur d’être aimée. Chaque relation est approchée avec un haut degrés d’intrigue. Au lieu de tomber amoureuse de l’homme lui-même, elle tombe amoureuse de la fantaisie. Quand elle commence à voir la relation dans sa réalité, elle se retrouve submergée par les désillusions, la douleur & le vide intérieur.

Elle se dit que peut être, cette personne n’est pas pour elle. Elle décide donc, soit de mettre un terme à la relation et aller à la recherche de l’homme parfait, soit de remplir ses besoins non satisfaits en étant infidèle, soit de plonger dans l’addiction. Dans tous les cas, ses choix donnent lieu à une grande culpabilité. La boucle est bouclée, et le schéma se reproduit encore et encore, jusqu’à ce que la personne décide de regarder à l’intérieur d’elle-même.

Si tu te reconnais dans la définition de la dépendance affective, alors saches qu’il est possible de changer les choses, même si tu peux parfois avoir l’impression que c’est une démarche insurmontable.

Alors, comment briser le cycle et enfin connaitre une intimité saine ?

 La peur de te faire engloutir dans une relation est fondée. Les DA connaissent tellement peu leurs propres besoins qu’elles ont tendance à confondre ceux de leurs partenaires avec les leurs.

Comme tu peux l’imaginer, essayer de résoudre les problèmes d’attitude ne produira pas de résultat durable. La liberté de décision ne sera acquise qu’une fois que tu auras vu le passé clairement et que tu auras libéré tes émotions.

En suivant les étapes que j’ai listées ci-dessous, tu auras une vision plus précise de ce qu’un homme peut t’apporter et quels besoins tu dois toi-même satisfaire. Tu seras beaucoup plus ancrée dans ta féminité, et donc tu auras beaucoup plus conscience de ta valeur unique. Tu attireras des hommes complètement différents de ceux que tu fréquentais jusque-là. Ta vibration changera et un monde d’opportunités nouvelles s’ouvrira à toi.

Il est important de garder en tête que le changement prendra du temps. Plus un homme s’approchera de qui tu es vraiment, plus tes émotions et tes défenses seront déclenchées.  C’est à ce moment-là qu’il te faudra faire le travail et résister ton envie de fuir.

          1. Mets fin à tes addictions

La première étape vers la libération est de mettre fin à ses addictions. Les addictions nous offrent un échappement temporaire qui crée une illusion de liberté. Elles nous anesthésient et nous empêchent d’avoir accès à nos émotions. On peut être addicte à tout. L’addiction ne se limite pas à l’alcool, le sexe, la nourriture ou le shopping. Ca peut aussi être le travail, les fantaisies qu’on se crée, tout comme la compulsion à aider les autres. Cette dernière est tout particulièrement insidieuse parce qu’on croit être utile et productive alors qu’on ne fait que masquer notre détresse.

         2. Libère ta colère et ta rage

Il est essentiel ensuite de libérer toutes les émotions négatives qui ont été refoulées. Accepte ta colère et ta rage comme étant légitimes. La relation dans laquelle les besoins de l’autre passaient avant les tiens a été créée pour toi. Tu ne l’avais pas choisie. Quelle(s) personne(s) en s’ont à l’origine ? Etait-ce un ou des parents et/ou une famille dysfonctionnelle et/ou ton entourage et/ou l’école ? Chaque personne est unique et vivra ses relations selon sa propre sensibilité.

Mets fin à tes illusions. Choisis de voir la personne pour qui elle est réellement, c’est à dire imparfaite, comme tous les êtres humains. Enfants, on pouvait idéaliser certaines personnes juste parce qu’elles étaient adultes. Elles paraissaient toutes puissantes. Aujourd’hui, on réalise qu’elles sont humaines et qu’elles font du mieux qu’elles peuvent, avec ce qu’elles ont. Elles ne font elles-mêmes que reproduire inconsciemment les schémas de leur enfance.

Un excellent moyen de libérer ses émotions est d’écrire une lettre aux personnes concernées, qui ne leur sera pas délivrée. Tu peux exprimer sans retenue toute ta colère et ta rage, tout ce que tu aurais aimé leur dire et que tu n’as jamais fait. Si cette personne est très proche de toi et que tu te sens bloquée, tu peux le faire contre la relation elle-même. Bruler ou déchirer la lettre une fois qu’elle aura été écrite aura un effet très libérateur.

Cette étape peut être très douloureuse, mais elle est vitale. Si nos émotions négatives restent en nous, le cycle continuera à se répéter. Ce n’est qu’une fois qu’elles seront libérées qu’on pourra commencer à pardonner.

        3. Admets ton besoin de dépendance

Un des ingrédients les plus importants de l’intimité est d’accepter ses propres besoins de dépendance. Nous avons tous été conçus pour être compatibles avec le sexe opposé. Les femmes auront toujours besoin des hommes et les hommes des femmes. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, le problème n’est pas le fait que tu cherches à te mettre en relation. Au contraire, c’est une excellente chose que d’espérer trouver un partenaire avec qui tu peux créer une famille et partager ta vie. Le vrai problème auquel tu as à faire face, est que tu n’arrives pas à faire la différence entre tes besoins de petite fille et tes besoins de femme adulte.

      4. Fais la différence entre tes besoins d’enfant et tes besoins d’adulte

Etant donné que leurs besoins d’enfants n’ont pas été satisfaits, les DA rentrent dans leur relation en espérant que leur partenaire sera enfin celui qui comblera leur vide. Il est essentiel de faire le deuil du fait que tes besoins émotionnels n’étaient pas remplis pendant l’enfance. Validation, amour inconditionnel…reconnais que c’est à toi maintenant de te les donner. Aucun homme ne peut le faire pour toi. Apprends à te connaitre, passe du temps avec toi-même. Qu’est-ce que tu aimes ?  Qu’est-ce que tu aimes moins ?

Ta féminité fait partie de ton identité. Renouer avec elle te permettra d’identifier tes besoins de femme et de définir clairement ce qu’un homme peut t’apporter. Etant donné que tu as grandi en satisfaisant les besoins des autres, tu n’as probablement pas eu l’occasion de découvrir ta féminité.

Souvent, inconsciemment, les dépendantes affectives essaient de se sentir bien en s’identifiant au sexe opposé. Le seul moyen pour elles de se sentir femme est de tout faire pour plaire aux hommes. Ou alors, elles font tout pour les repousser, pensant qu’elles se libèrent de leur regard et donc de leur contrôle. Dans les deux cas, ça ne peut pas marcher. Pour aimer et être aimée par un homme, il te faudra d’abord commencer par t’aimer en tant que femme.

Pour cela, tu peux commencer par :

  •  Apprécier ta différence en tant que femme. Et cela commence avec ton corps. Si tu y prêtes attention, tu remarqueras qu’il a son propre rythme ; il est cyclé, comme la Terre et la Lune. Et chaque phase de ce cycle a une signification. Essaie de prêter attention à ton changement d’énergie durant les 4 différentes phases de ton cycle et ménage-toi quand ton énergie est au plus bas. Prends du temps pour toi et apprécie la beauté de ton corps.
  • Te familiariser avec l’énergie masculine et l’énergie féminine et leur rôle dans les dynamiques relationnelles homme/femme. Apprends à connaitre les hommes, à les apprécier et à accepter leur réalité.
  • Apprendre à faire confiance à ton intuition. Sois moins dans ta tête et apprends à écouter ton corps. Il t’envoie constamment des signaux, bien avant que ton intellect ne prenne le relais.

           5. Pose tes propres limites

Pour faire de tes besoins personnels une priorité, il est essentiel que tu développes une barrière interne :

  • Ta relation amoureuse est différente de celle que tu as avec ta famille et tes amis. Pose clairement les limites et les différences de chacune de ces relations.
  • Donne le temps à tes nouvelles relations de se développer. Reste attachée à la réalité et autorise la relation à se développer naturellement.
  • Autorise-toi à dire non, à décevoir. Développe une tolérance à ce que les personnes de ton entourage ne soient pas contentes. Ta culpabilité vient d’une loyauté inappropriée. Entraîne toi à être outrée à chaque fois que tu te sens coupable.

Unique & Magnétique : découvre le secret du pouvoir féminin, télécharge ton mini livret gratuit ici !!

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *