Stratégie de rencontres

La Geisha, symbole intemporel de la féminité

Les geishas sont la quintessence du raffinement. Elles ont marqué l’Histoire par leur Féminité et encore aujourd’hui, les hommes continuent à les chérir.

Qui sont les geishas ? 


Le terme « Geisha » signifie littéralement « personne pratiquant les arts ». Contrairement à leur réputation en occident, les geishas ne sont pas des courtisanes mais des artistes. Elles consacrent leur vie à la pratique de plusieurs arts traditionnels japonais, dont la danse, le chant, les instruments de musique, la cérémonie du thé mais aussi l’art de la conversation et la poésie. Leur métier consiste à divertir des clients de marque à l’occasion de spectacles ou de soirées privées.

Pourquoi la Geisha est elle restée à travers les siècles un symbole de la Féminité ?

Sa *beauté* y est pour beaucoup, mais elle n’est pas la seule composante à l’origine de son succés intemporel. 
Son élégance, 
Son mystère, 
Son art, 
Sa maîtrise de la psychologie humaine, 
Son indépendance… 
Font d’elle un chef d’œuvre vivant.

#1, Sa beauté

« Quand une Geisha se lève le matin […], elle est comme n’importe quelle femme et pas du tout une Geisha. C’est seulement quand elle s’asseoit devant son miroir pour appliquer son maquillage avec soin qu’elle devient une Geisha. Et je ne veux pas seulement dire que c’est à ce moment-là qu’elle commence à lui ressembler. C’est aussi à ce moment là qu’elle commence à penser comme elle. » Les mémoires d’une geisha, Arthur Golden

La Geisha est une œuvre d’art vivante. Elle comprend l’importance de son apparence et de l’image qu’elle projette. Elle sait que sa beauté est multidimensionnelle et qu’il n’y a pas de séparation entre sa manifestation intérieure & extérieure. 
La Geisha comprend que les hommes sont des créatures visuelles et qu’ils ne pourront pas connaître sa beauté intérieure s’ils ne sont pas d’abord attirés par son apparence. Ça n’a rien à voir avec la forme de son visage ou son corps mais plutôt la façon unique qu’elle a d’accentuer sa propre beauté. Elle sait que c’est en adaptant son style à ses propres particularités qu’elle se démarquera de la masse. 
Chaque élément de l’apparence d’une Geisha à une signification et fait l’objet d’un rituel. C’est l’intention qu’elle pose sur son image qui la rend inoubliable. Rien n’est laissé au hasard et c’est ce qui fait son magnétisme.
En voici quelques ex :
– En lui donnant un effet masque, la blancheur de son teint lui permet d’être visible quand elle fait des représentations dans des salles sombres,
– La nuque d’une femme à le même effet sur les hommes japonais que des jambes nues sur des occidentaux. C’est pourquoi la Geisha porte des kimonos décolletés à l’arrière. Pour accentuer l’effet, elle dessine une fourche blanche, qui marque la démarcation avec la couleur naturelle de sa peau,
– Sa bouche représente un bouton de rose,
– Sa coiffure change selon son âge, les saisons et les évènements,
– Ses kimonos sont une œuvre d’art à eux seuls. C’est à travers eux qu’on découvre sa personnalité et son statut. 
Les jeunes Geishas ont une apparence très sophistiquée. Plus elles avancent dans l’âge, plus leur art se confirme et leur réseau se forme : elles adoptent donc un style moins chargé.

#2, Son élégance

« Le but à atteindre était l’élégance naturelle. Outre ce refus de la vulgarité, le vrai style iki contenait une part d’audace et de non conformisme »¹

Tout au long de sa vie, la Geisha aspire à atteindre l’iki, un idéal à la fois moral & esthétique japonais qui signifie « sophistication naturelle ». L’iki est un concept assez complexe qui s’applique à des personnes ou des objets. C’est une forme de classe avec un certain détachement.

Être iki, c’est être dans le juste milieu :

Sophistiqué, sans être hypocrite,
Beau, sans être parfait,
Confiant, sans être arrogant,
Ouvert, sans trop en révéler,
Attirant, sans être aguichant,
Soigné, sans paraître trop appliqué,
Sincère, sans être naïf : « une sincérité sophistiquée et non la franchise aveugle de la jeunesse, de l’ardeur et de l’inexpérience » ¹

L’iki infuse tous les actes de la Geisha, que ce soit sa façon de s’habiller, de se mouvoir, de servir le thé ou de converser. Atteindre un tel niveau de conscience demande des années d’observation et de pratique intense.

L’élégance de la Geisha transcende sa beauté. C’est elle qui donne corps à ses kimonos.
C’est à travers elle que transparaît sa dignité.
Les hommes respectent la Geisha et veulent toujours plus de sa présence.

¹Liza Dalby, Geisha

#3, Son mystère

« La Lune. Inaccessible, toujours à changer de forme, à disparaître et à réapparaître. On la regarde, on l’imagine et on la languit. Jamais familière, elle ne cesse de provoquer des rêves. N’offrez pas l’évident. Promettez la lune. » Robert Greene, les 48 lois du pouvoir

Cela fait plusieurs centaines d’années que la Geisha est un des plus grands symboles du sex appeal… Et pourtant, elle couvre pratiquement la totalité de son corps ! Comment peut on être à la fois aussi couverte et aussi attirante ? La Geisha comprend que se révéler complètement, dans tous les sens du terme, ne lui apportera rien sur le long terme. Pour attirer et surtout garder un homme, il lui faut entretenir un certain mystère. Pour cela, elle maîtrise à la perfection les arts de la subtilité et de l’exclusivité.

🌹L’art de la subtilité🌹

La Geisha montre très peu de son corps. Sa présence toute entière est intrigante. Beaucoup est laissé à l’imagination et c’est ce qui attire les hommes à elle. Elle accentue juste ce qu’il faut des parties les plus sensuelles de son corps. Ses kimonos sont très décolletés au niveau de la nuque mais elle ne découvre pas son dos en entier, ce qui serait considéré comme vulgaire.

En ce qui concerne sa personnalité, la Geisha laisse les hommes la découvrir graduellement. Elle a son petit jardin secret et pour elle, un homme n’a pas besoin de connaître tous les détails de sa vie.


🌹L’art de l’exclusivité 🌹

La Geisha est prisée parcequ’elle est rare : au delà de sa beauté et de son talent, elle est attirante parceque peu d’hommes ont accès à elle. C’est elle qui choisit ses invités et non l’inverse. L’argent seul ne suffit pas, il faut aussi avoir du savoir vivre, une très bonne éducation et les bonnes connections. La personne qui souhaite passer un moment au monde des fleurs et des saules doit obligatoirement être parrainée par un membre affluent. Et faire des connections prend énormément de temps au Japon.

#4, Son art

« Les Geishas ne sont pas des courtisanes, et nous ne sommes pas des épouses. Nous vendons nos talents, pas nos corps. Nous créons un monde parallèle magique, un univers dédié à la beauté. Le mot même Geisha signifie « artiste » et être une artiste, c’est être appréciée comme une œuvre d’art vivante »
Arthur Golden, Les mémoires d’une Geisha

Une Geisha ne peut pas porter son titre si elle ne maîtrise pas au moins un art à un niveau professionnel. Même si son apparence est très importante, elle est aussi et surtout reconnue pour ses talents artistiques. Dès son plus jeune âge, l’apprentie Geisha passe donc ses journées à pratiquer des instruments de musique, la danse, la cérémonie du thé, etc…pour pouvoir se spécialiser et plus tard les accomplir à un niveau professionnel. Plus la Geisha prend de l’expérience, plus sa personnalité et son art prennent le dessus sur la sophistication de sa tenue et de son maquillage. On reconnaît néanmoins son style unique, qui la différencie de la masse.

🌹L’art de la conversation🌹

À force d’observation et de pratique, la Geisha devient une experte en art de la conversation et en étiquette. Dotée d’une grande culture générale, elle divertit les hommes les plus affluents du Japon, dont elle devient souvent l’amie et la confidente. Il n’est pas rare que ces hommes lui confient leurs plus grands secrets et lui demandent conseil sur des sujets stratégiques.


La Geisha est la preuve qu’une femme ne doit pas apparaître stupide pour attirer un homme. Elle comprend que son apparence est importante pour l’amener à faire le premier pas, mais que c’est ce qu’elle a à l’intérieur qui va le garder intéressé sur le long terme. Les hommes ne s’ennuient jamais avec une Geisha parceque sous sa beauté, elle a de la substance. Plus elle avance dans l’âge, plus elle est admirée et convoitée.

#5, Sa maîtrise de la psychologie

« Une Geisha étudie les humeurs et les saisons d’un homme. Elle n’a qu’à pleurnicher et il s’épanouit » Arthur Golden, Les mémoires d’une Geisha

Les hommes sont attirés par les environnements relaxants qui contrastent avec leur quotidien stressant. Le but du monde des fleurs et des saules – où les Geishas vivent et travaillent – est d’offrir à ses invités un espace calme au sein duquel ils peuvent se retirer. Dans ce monde, la Geisha crée et maintient l’harmonie. Elle accepte les hommes comme ils sont et n’essaie pas de les changer.
Pour accepter, il faut d’abord comprendre. Et la Geisha comprend que les hommes et les femmes sont biologiquement différents. Elle sait que ce n’est pas la société mais la nature qui influence le comportement des genres. Ce qui veut dire que la psychologie des hommes reste la même, peu importe l’époque à laquelle ils vivent et peu importe leur nationalité.
La Geisha sait donc que les hommes ont des besoins uniques. Elle passe une grande partie de son temps non seulement à étudier la psychologie masculine mais aussi la personnalité de ses invités. Elle leur réserve à chacun une expérience sur mesure, tellement qu’ils ont l’impression d’être amis avec elle depuis des années, même s’ils la connaissent à peine.

Quand un homme est en présence d’une Geisha, il est autorisé à être dans sa masculinité. Il est avec une femme indépendante et en même temps, il ne se sent pas en compétition avec elle. La Geisha est une femme féminine et non une réplique de lui même. Les deux sont leaders, mais de manière différente. Il quitte la Geisha énergisé et serein.

#6, Son indépendance

Officiellement reconnue comme artiste en 1841, la Geisha avait une indépendance que les autres femmes de son temps n’avaient pas la chance d’avoir :
– elle avait une éducation,
– elle gagnait son propre argent,
– elle maîtrisait un ou plusieurs art(s). Encore aujourd’hui, la Geisha tient à son indépendance. Le monde des fleurs et des saules est un monde de femmes, et les hommes en sont les invités. Dans ce monde si spécial, la Geisha cultivé sa propre identité et elle ne laisse pas les hommes la définir.

Pour autant, elle n’a aucun mal à laisser la place aux hommes dans sa vie. Tout est une question d’équilibre et la Geisha sait embrasser sa féminité tout en étant indépendante. Elle n’a aucun mal à reconnaître qu’elle a plusieurs rôles à jouer et que chacun d’entre eux fait appel à une facette de son identité. Pour elle, sa féminité et sa relation avec les hommes (invités ou partenaires amoureux) est un accomplissement au même titre que ses accomplissements artistiques. Elle n’utilise pas son indépendance pour faire la compétition avec les hommes ou pour obtenir une quelconque validation, mais plutôt comme un moyen d’être libre et de nourrir sa propre créativité.

Unique & Magnétique : découvre le secret du pouvoir féminin, télécharge ton mini livret gratuit ici !!

Abonne toi à mon compte Instagram, où je suis très active 🙂

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *