Catégorie

Les personnes narcissiques ne sont pas aussi puissantes qu’on le pense

Crédit Photo, Kal Visuals


Par souci de simplicité, je vais parler du narcissique au masculin, mais cet article n’est pas lié à un genre en particulier. Les personnes narcissiques utilisent différentes tactiques selon le genre auquel elles appartiennent, et je ne vais pas explorer en détail ces tactiques dans cet article. 

Deux personnes qui ont affaire au même narcissique vont vivre leur expérience avec lui différemment.  L’une sera certainement contrariée, mais parviendra rapidement à passer à autre chose, tandis que l’autre sera émotionnellement empêtrée pendant des mois, voire des années. Qu’est-ce qui différencie ces deux personnes ?

L’idée de cet article m’est venue quand j’ai réalisé que les narcissiques sont souvent représentés comme puissants, alors qu’ils ne sont en fait que de simples humains, qui détiennent le pouvoir qu’on veut bien leur donner. Le narcissisme est un des sujets les plus recherchés sur Google et YouTube, où tu peux trouver des informations de très bonne qualité, qui pourront t’être très utiles pour les repéreret les gérer. Mais la plupart du temps, ce contenu considère la personne en relation avec le narcissique comme la victime, et le narcissique lui-même comme le bourreau. En fait, c’est précisément quand on arrête de se considérer comme une victime qu’on se débarrasse des narcissiques présents dans notre vie et qu’on arrête d’en attirer de nouveaux.

Les narcissiques sont partout. Certains d’entre eux sont ce qu’on appelle des narcissiques malins, alors que la plupart se situent en bas ou au milieu du spectre. Si tu as plus de 20 ans, tu as sans aucun doute déjà été dans une relation avec au moins un d’entre eux. Si ce n’est pas un membre de ta famille, peut être que tu as eu / tu as affaire à un narcissique à l’école, au travail, dans ton cercle amical ou dans une relation romantique. 

Si tu as actuellement affaire à un narcissique, la première chose à faire serait de mettre une distance physique avec lui. Mais parfois, tu ne peux pas envisager cette option dans l’immédiat : 

            Et si tu travailles avec ou pour lui ?

            Et si tu partages avec lui des responsabilités parentales ? 

            Et s’il est un membre de ta famille ?

D’autant plus que si tu te retrouves émotionnellement liée à un narcissique, la distance physique ne sera pas suffisante. Beaucoup de personnes déclarent continuer à se sentir piégées par une personne pourtant morte depuis plusieurs années.  C’est parce que le narcissique obtient son pouvoir par le contrôle de ta pensée,et ça va bien au-delà du domaine physique. Par conséquent, la seule façon d’inverser la dynamique consiste à récupérer le contrôle de ta propre pensée.  

Les narcissiques contrôlent les autres en les faisant réagir émotionnellement à leurs tactiques. 

Si tu arrives à comprendre les motivations qui se cachent derrière leurs actions,

Tu garderas ton sang-froid et ne laisseras plus tes émotions guider tes actions.

Tu commenceras à voir la situation dans son ensemble,

Tu seras capable de prédire leurs actions,

Tu auras le choix. Et quand tu as le choix, tu as le pouvoir.

Tu verras des opportunités partout. 

Si jusque-là tu te sentais piégée, tu vas commencer à voir de quelles façons tu peux bénéficier de ta situation,

Si tu avais l’habitude de dépenser toute ta précieuse énergie dans leurs drames, tu vas pouvoir la rediriger vers des projets qui te tiennent à cœur,

Si jusque-là tu éprouvais du ressentiment envers eux, tu vas pouvoir leur pardonner.

Qui sait, tu vas peut-être même commencer à le voir comme un jeu et te surprendre à y prendre plaisir!

Alors, sans plus attendre, rentrons dans le vif du sujet :

   Pourquoi et comment les narcissiques contrôlent-ils les autres ?

Pour faire sens de la personnalité de quelqu’un, on a besoin de comprendre les émotions qui alimentent ses actions. Et pour le narcissique, la principale émotion est l’envie. 

     L’envie est l’émotion principale derrière le raisonnement et les actions d’un narcissique 

L’envie, qui est la sensation que quelqu’un a davantage quelque chose qu’on désire, est l’une des émotions les plus corrosives qu’on puisse ressentir. C’est non seulement une émotion qu’on ressent de manière douloureuse, mais c’est aussi une émotion qu’on ne peut pas exprimer aux autres, ce qui ne fait qu’accentuer la honte qu’on ressent déjà. On finit souvent par cacher notre envie à soi- même et aux autres, tellement, qu’on n’est même plus conscient qu’on la ressent.

L’envie est une émotion dont on fait tous l’expérience. Mais sa chronicité, l’intensité avec laquelle on la ressent et la façon dont on la canalise sont très différentes d’une personne à une autre. 

Les personnes qui ont une saine image de soi ne ressentent pas l’envie de manière récurrente. Elles acceptent et ne se sentent pas menacées par le fait qu’il y aura toujours quelqu’un de plus riche, de plus intelligent, de plus beau, etc… qu’elles.

Quand elles se surprennent à envier quelqu’un, elles peuvent peut-être au départ réprimer l’émotion et la remplacer par un sentiment d’injustice. Mais elles essaient ensuite de réfléchir dessus ; et elles se rendent compte que, soit elles ne veulent pas vraiment ce que l’autre personne possède, ou elles croient en leurs habilités et déploient les efforts nécessaires pour l’obtenir.  

Un narcissique, en revanche, ressent l’envie différemment. Sa personnalité est bâtie sur un profond complexe d’infériorité, qui le rend envieux de tout et tout le monde…tout le temps. 

                  D’où vient le complexe d’infériorité du narcissique ? 

Aucun humain n’est né narcissique. Les narcissiques ont pratiquement tous connu une enfance traumatisante, dans laquelle ils n’ont pas été vus pour ce qu’ils étaient mais comme une extension de leur(s) parent(s). Dans une éducation saine, l’enfant est inconditionnellement accepté. Le parent veut vraiment découvrir la personnalité unique de l’enfant et il fait en sorte que ses propres besoins soient remplis à la manière d’un adulte. En revanche, dans une famille dysfonctionnelle, les parents ne sont pas capables de réguler leurs propres émotions. Ils utilisent leurs enfants comme un réconfort émotionnel ou comme un moyen de réaliser leurs propres rêves. Dans ces familles, l’enfant est vu comme un moyen de remplir les besoins de ses parents. Il n’est pas autorisé à s’exprimer de manière spontanée. A chaque fois qu’il montre ses émotions vulnérables et ses faiblesses, il est soit ignoré, soit humilié. C’est une expérience déchirante pour l’enfant, qui est couvert de honte sous prétexte qu’il s’est montré humain et vulnérable. Puisqu’il a besoin de donner un sens à la honte et à au désespoir qu’il ressent, et vu qu’il ne peut pas blâmer ses parents, il met la responsabilité sur ses propres épaules : « quelque chose ne va pas chez moi ». C’est de cette façon que son complexe d’infériorité prend forme. Il comprend très vite que pour être aimé par ses parents, il devra montrer seulement les qualités qui les font se sentir bien. Il se déconnecte de ses émotions vulnérables et adopte une image polarisée de lui-même. Il se voit ou grandiose, ou totalement sans valeur. Il est parfaitau-dessus de tout le monde, ou il n’est rien. Il n’y a pas d’entre deux. Bien sûre, tous les enfants issus de familles dysfonctionnelles ne deviennent pas narcissiques. On a toujours le choix. Mais au lieu de s’occuper de leurs problèmes, les narcissiques ont choisi de les projeter sur les autres. Le problème, c’est que plus une personne s’adonne à un comportement, plus ce comportement devient une habitude et ensuite un schéma qui devient une partie intégrante de son identité. 

           Pour les narcissiques, chaque relation est un moyen de booster leur grandeur

A chaque fois que le narcissique fait l’expérience d’un échec ou remarque que quelqu’un a quelque chose qu’il n’a pas, son côté « sans valeur » est provoqué. Et c’est tellement douloureux pour lui, qu’il va concentrer toute son énergie pour l’éviter. 

C’est pourquoi,

Il ne peut pas pratiquer la réflexion : si nos expériences de tous les jours sont une opportunité pour nous de nous ancrer dans la réalité et de progresser dans la vie, ce n’est pas le cas pour le narcissique. Ca ne peut pas être lui, sinon ça lui demanderait de rentrer en contact avec son côté « sans valeur ». Et puisque ça ne peut pas être lui, ça ne peut être que les autres. Il a besoin de projeter sur eux chacun de ses échecs et défauts.

Il ne peut pas démontrer de l’empathie : il n’est pas capable de se réguler lui-même, il est donc complètement dépendant de l’attention qu’il obtient des autres. C’est pourquoi il ne peut pas interagir avec les autres pour ce qu’ils sont, mais pour la façon dont ils le font se sentir. 

Il se sent autorisé à recevoir le meilleur sans avoir à mettre un quelconque effort pour l’obtenir. Il a des attentes irréalistes de ses relations et il pense qu’il a le droit d’exploiter les gens. 

             Le narcissique veut que tu intériorises ses insécurités

Il projette ses insécurités sur toi en te faisant croire que quelque chose (en fait, tout) ne va pas chez toi. Il utilisera des tactiques différentes, selon qu’il est un narcissique visible ou caché, mais elles viseront toutes le même objectif : te faire douter de toi même. Plus tu doutes, plus il aura le contrôle sur toi. 

Un narcissique « visible » est extraverti et est souvent décrit comme étant le roi de la fête. Il va te submerger de sa forte énergie extravertie. Il te rabaissera de façon directe et clairement visible. Un narcissique « caché » utilisera des tactiques de manipulation plus subtiles, sur une longue durée. Généralement, il a une bonne réputation et les gens le voient comme une personne bienveillante. Son contrôle va souvent prendre l’apparence d’une critique constructive et d’une préoccupation pour toi. Il va agir de manière complètement innocente pendant qu’il te sabote. 

Dans les deux cas, 

Tu finis par ne jamais vraiment être sûre de ce que tu ressens, jamais confiante en tes forces et habilités,

Peu importe la qualité de ton alimentation, de ton exercice physique, de ta méditation, peu importe combien tu voyages, etc…tu te retrouves à avoir de moins en moins d’énergie.

Il se peut que tu attribues ta frustration à diverses circonstances et qu’un jour tu découvres qu’en fait, le narcissique était la tête pensante derrière tout ça. 

Quelques principes que tu peux commencer à appliquer pour t’immuniser contre les personnes toxiques

                Identifie et accepte tes insécurités

Si tu as été piégée dans une relation avec un narcissique, il y a de fortes chances pour que tu sois une personne très intelligente, qui aime profondément les autres. Tu réfléchis beaucoup sur tes actions et tu en acceptes l’entière responsabilité. Tu penses probablement que c’est la raison pour laquelle tu as attiré à toi et gardé dans ta vie une personne aussi toxique. Si c’est le cas, tu as vraiment besoin de comprendre que ce ne sont pas tes merveilleuses qualités qui l’ont attiré, mais plutôt tes insécurités profondes. C’est quelque chose qui est très difficile à accepter, mais comme on dit, « the truth will set you free ». 

Ces insécurités créent en toi un besoin d’être validée par les autres qui est plus important que celui d’être validée par toi-même.  Le narcissique partage ce besoin avec toi. Ce qui vous différencie l’un de l’autre, c’est que pendant que toi, tu espères être validée, lui s’y attend et le requiert des autres. 

Tu négliges tes propres besoins pour satisfaire ses besoins à lui, tout en espérant secrètement qu’il te donne la validation que tu désires depuis si longtemps. Mais en réalité, tu n’obtiens jamais le retour sur l’énergie que tu as investie.  C’est pourquoi tu te sens aussi épuisée. Tu peux même ressentir le transfert d’énergie de toi vers lui quand tu es en sa présence. 

Ce sont tes insécurités qui te lient au narcissique, même après sa mort. Tu n’en n’es pas responsable mais il est de ta responsabilité de les guérir. Ca prendra du temps mais la bonne nouvelle, c’est que le fait d’être consciente de tes insécurités est ce qui va t’aider à couper tes cordes émotionnelles avec le narcissique. 

      Deviens impitoyable

Si tu te retrouves continuellement avec des gens qui profitent de toi, tu confonds peut-être « avoir des limites saines » avec « être impitoyable ». Si c’est le cas, alors sois impitoyable !! Ok, tu vas peut-être aller vers l’extrême au début. Quand on vient d’un extrême, on a parfois besoin d’aller vers l’extrême opposé avant de trouver notre propre équilibre. Et c’est totalement OK ! Le monde y survivra. 

     Fais confiance à ton intuition

Accorde une attention particulière aux indices que ton corps te communique. Il n’y a pas une émotion que tu ne devrais pas ressentir. Si tu ressens de la rage, il se peut que tu ne saches pas vraiment pourquoi tu la ressens mais il y a une raison derrière cette rage. Si tu ne te sens pas bien quand tu es en présence de quelqu’un, il y a aussi une raison qui se cache derrière. 

Notre corps est extrêmement intelligent. Il nous communique que quelque chose ne va pas avant même que notre conscience en soit avertie. 

Si quelqu’un te fait trop de compliments, trop souvent : tu ne peux pas vraiment mettre de mots dessus, mais ton corps sait.

Si quelqu’un n’arrête pas de te dire qu’il a quelque chose pour toi mais qu’il continue d’oublier de te le ramener : c’est une tactique passive agressive. Il se peut que ça ne te vienne même pas à l’esprit que quelqu’un puisse faire une chose pareille. Mais encore une fois, ton corps sait

Prête attention à tes émotions, avec le temps, tu arriveras petit à petit à interpréter les messages qu’elles ont pour toi. 

        Tu n’as pas besoin de t’expliquer 

Si tu es une femme adulte, tu ne dois aucune explication à personne sur les décisions qui concernent ta vie et sur les limites que tu poses. Si tu ne te sens pas de faire quelque chose, tout ce que tu as à dire, c’est « non » et ça devrait être assez pour que les personnes comprennent. Tu peux identifier très tôt dans une relation si une personne est toxique, par la façon dont elle réagit à tes limites. Les gens toxiques envahissent ton espace mental en ne te donnant aucun choix, en ne te laissant pas le temps de raisonner. Ne tombe pas dans leur piège. 

Prenons cet exemple simple : tu as eu un premier rendez-vous avec une homme que tu viens récemment de rencontrer. Le rendez-vous était près de chez toi, parce que à ce stade, c’est toujours un inconnu. Pour votre deuxième rendez-vous, il veut t’emmener à un restaurant situé à l’autre bout de la ville et il te propose de passer te prendre en voiture. Naturellement, tu lui dis que tu serais plus à l’aise s’il prenait un restaurant vers chez toi. Un homme galant sait que la confiance se construit avec le temps. Il aurait adapté ses plans pour que tu te sentes bien. Un homme instable serait outré et aurait fait en sorte que tu te sentes misérable. Il t’accuserait d’être méfiante malgré tous les efforts qu’il a déployés pour organiser la sortie. 

           Ne confronte jamais un narcissique, même dans ta propre tête

Dernier point, mais pas le moindre : ne confronte jamais un narcissique. Tu vas perdre à coup sûre. A chaque fois que tu le confrontes, même si c’est dans ta propre tête, tu te vides de ton énergie pendant que lui, il s’en alimente. Comprends que cette personne ne peut pas réfléchir sur ses actions. Et elle fera n’importe quoi pour protéger l’image qu’elle a créée. 

Garde à l’esprit que les narcissiques sont socialement très intelligents.

Ils sont profondément conscients de la hiérarchie des structures qu’ils pénètrent. Il se peut que tu voies d’autres personnes se faire manipuler par le narcissique. A moins qu’elles ne commencent à le voir pour qui il est et te demandent de l’aide, résiste à la tentation de les raisonner.  Ca va juste créer plus de drame. La vérité est juste devant leurs yeux mais elles ne sont peut-être pas prêtes à la voir. Accepte que les narcissiques, autant que les personnes en relation avec eux, sont sur leur propre chemin. Tu ne peux sauver personne d’autre que toi même.  

Les narcissiques sont des tacticiens. Sois stratégique. Tu ne peux pas les battre à leur jeu social, mais tu peux les battre à ton propre jeu.

Recommandations de lecture : 

Anglais

Dodging energy vampires, Christiane Northrup

The laws of human nature, Robert Greene

The covert passive aggressive narcissist, Debbie Mirza

Français

Vaincre la codépendance, Melody Beattie

Les 48 lois du pouvoir, Robert Greene

Recommandation de chaines YouTube 

 En anglais mais possibilité de sous titrage, je pense

Lisa A Romano

You may also like...

2 Comments

  1. Merci ! Vraiment. Un article réellement intéressant et qui aide !

    1. Merci Elina 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *